Patrimoine naturel

Le parc englobe la réserve de l’arganeraie du périmètre Touaref Bou-âam : une aire protégée créée par arrêté de wilaya en février 2008 sur une superficie de 635,90 km², regroupant les principaux oueds (Oued el ma, Oued el gahouane, Oued Bouyadhine et Oued Khebi).

Dans cette région l’arganier est le seul arbre fruitier-forestier à statut rare avec un endémisme marqué. L’arganeraie de Tindouf constitue un habitat remarquable pour les petits mammifères tel que le lièvre, les rongeurs, les reptiles, le fennec et beaucoup d’oiseaux dans cette région.

La Sebkha de Tindouf d’environ 100 km de longueur et 10 à 20 km de largeur (0,96 ha) est  alimentée par oued El Ma et oued Bouyadhine ; elle est le lieu de passage de nombreux oiseaux migrateurs ou le canard du désert est principal locataire.

La Guelta de Tafagoumt alimentée par source permanente est entourée de végétation composée de tamaris, de typhas et de phragmites. Ce plan d’eau revête une grande importance pour la faune sédentaire et l’avifaune migratrice.

Patrimoine culturel

Le patrimoine archéologique de Tindouf comprend notamment les gravures rupestres, tombes géantes, tumulus, menhirs et mégalithes de la région de LAKHAL.

On note également la présence de fragments de poterie de la période paléolithique à Laqsibat, des empreintes à El-Henk, des tombes de formes arrondies à Séfiat près de Ghar Djebilet, des fossiles d’animaux et de végétaux de la fin du 3ème âge géologique à Oum Laâksa, des gravures rupestres à Laouinet et à Kebch Eddeheb aux environs de Oum El Assel. Les plateaux de Oum Touabaâ se caractérisent par leurs roches noires qui recèlent des empreintes, des fossiles marins et des gravures remontant à la période libyco-berbère, sans compter des pointes de flèches éparpillées sur de larges surfaces.

Un cratère météorique à Djebel Ouarkziz. Dans la région de Tafgoumt les ruines du fort portugais datant de l’ère médiévale. La région de Lakhal, à la limite sud-est de la wilaya, recèle à elle seule une vingtaine de stations de gravures rupestres, des tombes géantes, des tumulus, des menhirs, des mégalithes. Toute une histoire millénaire méconnue, jamais ou fort peu interrogée.

Services écosystémiques

Les écosystèmes de Tindouf fournissent de nombreux services aux populations locales.

Il s’agit entre autre du bois combustible pour la cuisson et le chauffage, du bois utilisé dans l’artisanat local (bijouterie), des plantes médicinales et/ou fourragères sur les parcours. Certaines espèces trouvent des usages domestiques importants (construction, clôture, confection,…etc.).

Les paysages pittoresques de ce territoire offrent de véritables opportunités pour les loisirs de plein air et le ressourcement ; un gisement d’activités et de bénéfices pour les populations et les opérateurs touristiques locaux. 

Par ailleurs, le stockage et la filtration des eux sont parmi les multiples services que fournissement les zones humides présentes dans le Tindouf.