Historique

Le parc culturel de l’Atlas Saharien est officiellement né le 1er juin 2008 à la publication du décret exécutif N° 08-157 portant sa création et sa délimitation.

Jusque-là, aucune instance ne structure l’Atlas saharien en un ensemble unique : le parc culturel en est la première.

Depuis sa naissance, le parc se veut l’incarnation de l’indissociabilité culture / nature propre à l’Atlas saharien en y proposant une oragnisation, un territoire, et un projet cohérent.

Localisation et taille

Le parc culturel de l’Atlas Saharien s’étire d’Ouest en Est sur toute la partie occidentale de l’Atlas saharien comprise entre le Chotte El Hodna (à l’est), et la frontière algéro-marocaine (à l’ouest). 

Il englobe 105 communes réparties sur les wilayas de M’sila, Biskra, Djelfa, Laghouat, El Bayadh et Nâama. Avec sa superficie de 63930 Km², il couvre presque 61% des surfaces de ces wilayas.