Le 11 juin 2017, s’est tenu à la direction nationale du projet des parcs culturels algériens, un atelier d’une première restitution des résultats de l’étude intitulée profil environnemental du parc culturel de l’Atlas Saharien, réalisée dans le cadre du projet portant « conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie ».                                                        

Cet atelier organisé sur une journée avait pour objectif de présenter aux partenaires du projet les résultats des travaux de cette consultation qui servira de base pour l’élaboration d’un Plan d’action pour la conservation et l’utilisation durable du patrimoine écoculturel (PAPE) du parc culturel de l’Atlas Saharien.

L’équipe d’experts pluridisciplinaire constituée d’un écologue, d’un botaniste, d’un zoologue, d’un socio économiste et d’un géomaticien (SIG) engagée dans cette étude, a fait des présentations techniques en se basant sur :

- L’évaluation initiale des ressources de la biodiversité et des services écosystémiques ;

- L’identification des menaces clés et de leurs causes profondes ;

- La situation actuelle des services écosystémiques et leurs impacts sur le bien être des hommes.

Ces communications ont fait l’objet d’un riche débat qui s’articulait autour des enjeux environnementaux qui touchent le parc culturel de l’atlas Saharien et les différentes actions qui doivent être menées par les différents secteurs concernés afin d’assurer une meilleure gestion du territoire axée sur la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des services écosystémiques dans le parc culturel de l’Atlas Saharien.

Cet atelier qui s’est déroulé de façon participative était une opportunité pour les participants d’être informés sur l’état d’avancement de mise en œuvre du projet et sur les différentes expertises menées sur les territoires des parcs culturels algériens.

A l’issue de cet atelier, les partenaires du projet ont félicité les experts chargés de cette étude ainsi que l’équipe du projet de la qualité de travail mené et des résultats obtenus, comme ils ont souligné la nécessité de travailler en synergie afin d’atteindre les objectifs de la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des services écosystémiques dans le parc culturel de l’Atlas saharien dont l’étendue touche six (6) wilayas.

Enfin, Il y a lieu de noter que cette rencontre a vu la participation de :

- représentants du Ministère de la Culture, du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, du Ministère des Ressources en Eau, de la Direction Générale des Forets, de l’Institut National de la Recherche Forestière,

- la chargée du programme PNUD en Algérie;

- la directrice de l’office national du parc culturel de l’Atlas Saharien, - directeur de l’office national du parc culturel du Touat Gourara Tidikelt;

- et de l’équipe de l’unité centrale de gestion du projet.

Cet atelier de restitution a été organisé en vue de programmer ultérieurement une rencontre au niveau d’une des wilayas composant le territoire du parc culturel de l’Atlas Saharien.

 

  • IMG_1482-1.jpg
  • IMG_1511-2.jpg
  • IMG_1596-3.jpg