Evenements 2016

Quelle est l’approche méthodologique à suivre pour mettre en place une gestion efficace du système national des parcs culturels ? C’est la question qui a fait objet d’une expertise engagée par la direction nationale du projet des parcs culturels algériens.

Un expert national en la matière a été sollicité pour travailler sur la méthodologie d’élaboration d’un schéma d’orientation stratégique et du texte réglementaire portant plan général d’aménagement des parcs culturels algériens comme outils de planification et de gestion de leur territoire.

Suite à cette expertise, la direction nationale du projet en collaboration avec l’office national du parc culturel de l’Atlas saharien, a organisé, du 24 au 25 novembre 2016 à Laghouat, une rencontre pour couronner le travail de recherche mené par Mr Mourad ARABI, expert aménagiste.

L’objectif principal de cet atelier était d’orienter la vision des différents acteurs présents vers la nécessité d’élaborer un schéma d’orientation stratégique des parcs culturels algériens à accompagner par un texte réglementaire pour le plan général d’aménagement avec une adaptation aux particularités de ces étendues désertiques qui couvrent plus de 43% du territoire national, et répondre aux exigences du développement et  de la préservation du potentiel écoculturel

Cette rencontre, à laquelle ont pris part l'exécutif de la wilaya de Laghouat, les représentants du secteur des forêts des cinq Wilayas du parc de l'Atlas Saharien, les représentants des départements ministériels (culture, affaires étrangères, l’aménagement du territoire), le PNUD, a été une occasion pour présenter le cadre et les objectifs de cet événement durant lequel des communications techniques liées aux deux thématiques ont été programmées.

Les débats engagés en séance plénière et en groupe de travail, ont débouché sur plusieurs recommandations qui serviront à l’enrichissement de la méthodologie d'élaboration du schéma d’orientation stratégique ainsi que celle du plan général d’aménagement des parcs culturels algériens.

  • PPCA-1-Communication-de-Mr-AMOKRANE-Salah.jpg
  • PPCA-2-communication-de-lexpert-amnagiste.jpg
  • PPCA-3-dbat.jpg

 

 

 

La direction nationale du projet des parcs culturels algériens en collaboration avec l’office national du parc culturel de l’Ahaggar a organisé, du 28 au 30 octobre 2016, à Tazrouk –wilaya de Tamanrasset- une rencontre sous le thème « Stratégie de base pour le développement d’un tourisme national dans les parcs culturels de l’Ahaggar et du Tassili n’Ajjer ».

L’objectif principal de cet atelier était de partager le diagnostic du travail de recherche mené parle docteur Cherifa BENSADDEK, experte du projet,et d’exposer les deux projets écotouristiques proposés sur les sites prioritaires pilotes sélectionnés dans les deux parcs culturels de l’Ahaggar et du Tassili n’Ajjer.Le premier concerne le site de Tihodaine du Tassili et le second couvre les villages et jardins de l’Ahaggar.

Cette rencontre de deux jours a vu la participation des autorités locales, des représentants de différents secteurs (Ministères de la Culture, du tourisme, de l’intérieur et des collectivités locales, de l’environnement), ainsi que la représentante du PNUD, les agences de voyage, les associations et un panel d’experts et de chercheurs.

Elle a  permis à l’ensemble des présents d’examiner de nouveaux mécanismes et de proposer les meilleures formules pour relancer le tourisme saharien dans ces régions riches en potentialités éco-culturelles, en s’inscrivant dans une démarche écotouristique visant à exploiter harmonieusement les ressources naturelles et culturelles, mais aussi en assurant des retombées socio-économiques aux populations vivant dans ces régions.

Et l’originalité de cet atelier demeure dans l’idée de l’hébergement chez l’habitant car il est judicieux de souligner que tous les participants à cet atelier ont été accueillis chez les habitants de la commune de Tazrouk .Ce qui constitue une forme de sensibilisation et de conscientisation qui va stimuler l’implication de cette population dans la valorisation des savoirs faires traditionnels et dans la promotion du tourisme national.

Le deuxième jour de l’atelier a été consacré à une visite guidée sur le terrain pour permettre aux participants de découvrir les sites archéologiques pouvant agrémenter le circuit et de visiter les ateliers d’artisanat traditionnel spécifique à la région.

  • --Circuit-Ahaggar--01.jpg
  • --Circuit-Tassili-01.jpg
  • PPCA--prsentation-de-lexperte.jpg
  • PPCA-5-dbat.jpg
  • PPCA3.jpg
  • PPCA6.jpg
  • PPCA7.jpg
  • PPCA8.jpg
  • PPCA9.jpg

Le palais de la culture Moufdi Zakaria, à Alger, a abrité jeudi 14 avril 2016 une journée d’étude intitulée « parcs culturels et développement territorial », en présence de Mr Azzedine MIHOUBI Ministre de la culture,le directeur du projet des parcs culturels algériens, les directeurs des offices des parcs culturels, des représentants de différents secteurs et un panel d’experts et de chercheurs.

Cette rencontre se voulait un rendez-vous pour réunir tous les acteurs clés pour discuter et débattre de la possibilité d’allier la protection et la valorisation du patrimoine et le développement durable et socio-économique sur le territoire des cinq parcs culturels algériens (Ahaggar, Tassili n’Ajjer, Atlas Saharien,Touat-Gourara-Tidikelt et Tindouf).

Ces étendues désertiques couvrant une superficie de 1042 577km2 (43,77% du territoire national) recèlent des richesses naturelles et culturelles de valeur qui nécessitent un mode de gestion particulier et adéquat à même d’assurer leur exploitation rationnelles et leur durabilité.

Lors de cette journée, les communicants et les intervenants ont souligné l’importance de mobiliser et d’unir les efforts de tous les départements ministériels (Culture, intérieur et collectivités locales, les affaires étrangères, aménagement du territoire, du tourisme et de l’artisanat….), la société civile et les médias pour concrétiser cette approche qui vise à allier protection et développement durable.

Dans ce contexte, le directeur national du projet des parcs culturels algériens M. Salah AMOKRANE a présenté l’expérience du projet « conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques des parcs culturels algériens », qui vient renforcer et appuyer le système national des parcs culturels en le dotant d’outils techniques et de protocoles scientifiques pour assurer une conservation durable des ressources naturelles et culturelles des cinq parcs culturels.

Aussi, il a tenu à mettre en exergue le travail colossal mené par les unités de gestion du projet ainsi que les différentes expertises menées qui sont liées aux thématiques suivantes : le schéma d’orientation stratégique et l’aménagement du territoire des parcs culturels algériens, le développement d’une stratégie d’écotourisme dans ces régions, l’étude diachronique sur l’évolution des principaux écosystèmes dans l’Ahaggar et le Tassili n’Ajjer et le plan de conservation du guépard.

A la fin de sa présentation, Mr Amokrane a affiché la disponibilité du projet à collaborer avec les secteurs clés afin de travailler ensemble dans cette perspective qui répond, d’une part, aux exigences de la conservation et la valorisation des ressources naturelles et culturelles de ces régions, et d’autre part au développement local et national, d’autant plus que les parcs culturels peuvent être une source importante pour l’économie nationale.

  • les-particpants.jpg
  • Ministre-de-la-cuture--ppca2.jpg
  • prsentation-de-la-directrice-du-PC-de-Tindouf.jpg
  • Prsentation-de-mr-BOUTEFLIKA-Mourad---PPCA-3-.jpg
  • Prsentation-de-Mr-Mourad-BETROUNI-PPCA4.jpg
  • Prsentation-du-directeur-du-Pc-Ahaggar.jpg
  • prsentation-du-directeur-national-du-projet--PPCA4.jpg

 

 

 

 

La troisième réunion annuelle du comité de pilotage du projet s’est déroulée au palais de la culture à Alger, le 03 février 2016.Elle a réuni tous les membres du comité de pilotage, des invités de différents secteurs ministériels aux niveaux local et central, les directeurs des parcs culturels ainsi que l’équipe de la direction nationale du projet.

Cette rencontre avait pour objectifs de :

-        Faire le point sur le bilan de l’année 2015 et plan d’action 2016.

-        Examiner la note méthodologique relative à l’identification du cofinancement sectoriel, proposée par la direction nationale du projet.

-        Adopter le programme d’écodéveloppement identifié dans le cadre du projet.

-        Appuyer l’intégration du personnel recruté dans le cadre du projet à la fonction publique.

Tous ces points soulevés lors de cette rencontre, ont fait objet d’une discussion fructueuse au sein de l’ensemble des participants, ce qui a permis de ressortir des recommandations constructives relatives à l’ordre du jour de cette réunion. 

  • MOD1.jpg
  • MOD2.jpg
  • MOD4.jpg
  • modddd3.jpg

 

L’organisation de cet événement donne suite aux deux ateliers organisés à Alger et Illizi sur le cofinancement et gestion collaborative, ayant pour objectifs de mobiliser les différents partenaires et institutions concernés sur l’adoption d’une approche visant à définir leurs contributions en matière de cofinancement dans le cadre du projet, ainsi que la signature d’une charte de gestion des sites prioritaires pour la conservation de la biodiversité dans le parc culturel de l’Ahaggar.

La charte de gestion collaborative des sites prioritaires de la Taessa , Tefedest , et  de Serkout a été signée en présence des autorités et élus locaux , la société civile ,la population locale , La chargée du programme PNUD en Algérie , président du comité de pilotage du projet , les représentant des départements ministériels  (locaux et centraux) , experts/chercheurs , les médias , ainsi que les directeurs des parcs culturels et l’équipe de la direction nationale du projet .

 La signature de cette charte a été précédée lors de la première journée par plusieurs communications animées autour de deux thématiques cofinancement et gestion collaborative dans le cadre du projet.

  • atelier1.jpg
  • Atelier2.jpg
  • Atelier3.jpg
  • Atelier4.jpg
  • Atelier5.jpg