Le 25 novembre 2019

La direction nationale du projet « conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie » en collaboration avec l’Office national du parc culturel de l’Ahaggar, organisent, les 26 et 27 novembre 2019, au siège de la wilaya de Tamanrasset, un atelier portant sur la gestion collaborative du patrimoine écoculturel de l’Ahaggar.

Cet évènement consacre le renouvèlement des démarches techniques et méthodologiques initiées par le projet dans les sites prioritaires, en relation avec la production de nouveaux accords de gestion collaborative pour la période 2019-2022.

Ces derniers visent à assurer une gestion collaborative efficace des ressources éco-culturelles, en s’appuyant sur la participation de la population locale dans la réduction des pressions pesant sur les écosystèmes du parc culturel de l’Ahaggar. Cette nouvelle   démarche de renouvellement prend  en charge les conclusions de l’évaluation objective des accords précédents arrivés à échéance en 2018.

                L'atelier verra, également, la présentation de deux autres documents de référence élaborés suivant une approche concertée. L’accord de gestion collaborative du tourisme durable et de la charte éthique de l’écotourisme.  Le premier produit vise à développer de nouvelles  pratiques  de tourisme au service de la protection, de la valorisation du patrimoine écoculturel du parc culturel de l’Ahaggar et du développement durable, en assurant des retombées économiques aux populations locales.  Alors que le second est à l'adresse des acteurs touristiques, et a pour objectif la mise en place des pratiques d’un tourisme respectueux du patrimoine écoculturel.

Outre le renouvellement des accords de gestion collaborative, le programme de l’atelier comportera les axes suivants :

  • Présentation des résultats des travaux préliminaires sur l’élaboration des profils écoculturels des deux sites de l’IMMIDIR et SERKOUT ;
  • Mise en œuvre des opérations pilotes d’écodéveloppement au profit de la population locale afin de contribuer à la préservation des savoirs traditionnels relatifs au patrimoine culturel immatériel lié à l’industrie du cuir.

Cet atelier sera marqué par la participation des autorités locales et centrales représentées par les différents secteurs et structures partenaires ainsi que la représentante résidente du PNUD en Algérie en sa qualité de responsable de l’agence d’exécution du projet et les partenaires nationaux de sa mise en œuvre.

            Enfin, il y a lieu de rappeler que la plateforme multi-acteurs de la gestion collaborative et du développement durable dans les sites prioritaires, constitue l’une des réalisations considérables de la direction nationale du projet, sous tutelle du Ministère de la culture. Le renouvellement de cette démarche renforcera  l'engagement  de l'Etat en faveur de la gestion du patrimoine écoculturel de l’Ahaggar, et permettra  également de trouver place à l’engagement et la participation active des structures institutionnelles, notamment les secteurs et les collectives locales de la Wilaya de Tamanrasset.